FANDOM


Voilà comment on peut apprendre à improviser facilement et rapidement, sans forcément connaître le solfège :

État d'esprit Modifier

Je ne sais pas improviser, je suis incapable d'imaginer quoi que ce soit, l'art et moi cela fait deux, je joue très mal...

Vous êtes donc la personne idéale pour se lancer dans l'improvisation. Comme tout le monde, ni plus ni moins. C'est la vérité mais peut de gens l'acceptent (blocages psychologiques, mauvaise image de soi, manque de confiance en soi, capacités sous-estimées...) Il suffit d'essayer de se libérer des croyances ancrées en soi depuis des années.

En fait il suffit de se lâcher. C'est le plus dur, et une fois passe ce cap improviser est facile comme tout, même si on n'a pas tous le niveau de Miles D'avis.

Donc avant tout :

  • se faire plaisir
  • Jouer pour soi
  • oublier son autocritique
  • laisser le cerveau inactif, 100% disponible, ne pas réfléchir à ce qu'on est en train de faire
  • ne pas écouter les critiques négatives de son entourage ou des autres joueurs, seulement les constructive ou positives
  • laisser la peur du ridicule aux personnes 'coincés'
  • laisser venir l'inspiration petit à petit sans s'attendre à recevoir la révélation magique
  • pas besoin de chercher à jouer quelque chose de joli, de chercher à bien faire, se contenter de ce qui passe par la tête, cela à forcément un sens puisque le cerveau propose ces notes les unes après les autres selon sa propre logique!
  • pas de stress, lâcher prise, se satisfaire du résultat (on aura l'occasion de faire mieux une prochaine fois ; on acquiert de l'expérience)

Comme un bébé ! Modifier

Un bébé apprend à parler sans avoir besoin de suivre une méthode établie, un programme défini. Il apprend en imitant ce qu'il entend, naturellement, en faisant simplement attention à ce qui l'entoure. Improviser c'est pareil.

Est-ce que cela c'est possible ? Modifier

Oui, tout est possible, autorisé, accepté par avance, qu'on soit débutant en musique ou chevronné.

Les fausses notes :

  • elles n'existent pas! c'est des notes volontaires qui sonnent plus ou moins bien
  • les revendiquer, sans faire une "drôle de tête" quand elles arrivent
  • les considérer comme une note de transition volontaire vers la bonne note située en général 1/2 ton au-dessus ou en-dessous
  • les répéter quelques secondes plus tard pour les intégrer dans le discours musical
  • les considérer comme une originalité de jeu, qui permet de trouver des idées musicales nouvelles, pour aller là où on ne pensait pas, cela enrichit le discours

Sont aussi acceptés par avance :

  • les dissonances, d'ailleurs il y en plein dans tous les types de musique, classique, jazz...
  • les erreurs de touches (c'était volontaire)
  • les silences : quand on est en panne d'inspiration utiliser le silence comme un élément de la musique
  • jouer au hasard et on bese fort

Qu'elle mélodie utiliser Modifier

Toutes les mélodies et provenances sont efficaces comme base mélodiques :

  • utiliser tout type de mélodie existante comme base (classique, jazz, rock, house, variété...)
  • utiliser la mélodie qui passe à la radio au moment on on joue. Ou qui passe sur une radio internet, exemple : 23 types de radio jazz gratuites sur http://www.jazzradio.fr/
  • musiques enregistrées (iPod...)
  • tout ou partie d'une partition
  • standards de jazz

Comment procéder tout seul Modifier

C'est le plus facile, pas besoin de respecter le rythme, la cadence, la mélodie, ni même les accords... Rien!

On peut par exemple :

  • s'accompagner d'une base d'accords, par exemple avec le logiciel iRealB sur iPad (pour une somme très faible, puis accès à des milliers de standards de musique)
  • jouer dans le noir
  • jouer en regardant une émission de télévision, ou en écoutant une personne qui lit un texte (ex: livres parlés, chronique à la radio)
  • chantonner en improvisant à chaque fois qu'on entend de la musique (en conduisant, en faisant la vaisselle...), cela exerce l'imagination et on est plus exercé quand on reprend l'instrument
  • suivre une partition en gardant les notes mais en changeant les durées des notes, ou bien en gardant le rythme de la mélodie mais en jouant d'autres notes
  • suivre une partition puis s'en éloigner progressivement (notes, rythmes...)
  • jouer au hasard jusqu'à retrouver un air connu puis retourner vers le hasard et un autre air connu

Comment procéder à plusieurs Modifier

Quelques idées pour improviser ensemble :

  • suivre une partition et se réserver des plages d'improvisation
  • jouer 4 ou 5 notes au hasard et les utiliser comme mélodie de base
  • commencer à l'aveugle et se répondre (se mettre éventuellement d'accord avant sur quelques règles)
  • un seul instrument joue, puis le 2e se rajoute, puis le 3e...
  • un (ou plusieurs) instrument ne joue pas a tour de rôle
  • improviser chacun a son tour, ou plusieurs instruments improvisent en même temps
  • Se concentrer sur un sentiment et essayer de le faire ressentir (joie, tristesse, Tranquillité, Surprise, Peur, Terreur, colère...). Passer d'un sentiment à l'autre progressivement.
  • pour amorcer le morceau définir les notes de départ, ou le tempo, ou la durée des 5 premières notes...
  • définir un scénario (ex: ciel clair puis nuage puis orage ; voyage en voiture dans un lieu paradisiaque ; repas de famille ; film marquant...)

Idées d'exercices Modifier

  • chaque joueur jour 4 mesures à tour de rôle, en essayant de poursuivre le thème du précédent, comme s'il n'y avait qu'un seul joueur avec des instruments différents
  • "Sahara" : le but est de jouer pendant 4 mettre sans regarder le chronomètre, pour acquérir la notion du temps. Commencer par le silence, monter progressivement et sans a-coup jusqu'à jouer fort, puis redescendre progressivement et sans a-coup jusqu'au silence. Regarder le chrono et se rapprocher plus des 4 minutes la fois suivante. On ne sait pas à l'avance ce qui va être joué
  • pointillés : par tranche de 2 minutes on joue des notes longues, puis courtes. Les notes doivent être les plus éloignées possible.

Stimuler la créativité par des contraintes Modifier

Avoir des contraintes aide à se surpasser, donc définir des contraintes, par exemple:

  • imposer de jouer seulement 1 note (vu dans un master-class) ! ou un certain nombre de notes
  • doubler souvent les notes
  • faire souvent des vibrato

Les clés du succès Modifier

  • écouter attentivement les autres musiciens, répondre à leur musique, à leur improvisation, adapter son impro à celle des autres, d'une façon harmonieuse, ou au contraire en totale opposition
  • laisser du temps pour que chacun trouve sa place
  • de préférence essayer d'être compréhensible afin que les autres musiciens et le public comprenne la logique de ce qu'on joue (ne pas être le seul à comprendre)

Quel type de musique jouer Modifier

Il n'y a pas de limite, on peut s'autoriser (c'est la que réside la difficulté majeure) à jouer à la manière classique, rock, jazz, blues, contemporain, abstrait, conceptuel...

Comment jouer Modifier

Utiliser toute la palette des possibilités, sans se restreindre aux habitudes :

  • partir d'une mélodie, s'en écarter, puis s'en rapprocher de nouveau de temps en temps
  • rajouter des notes à la mélodie, ou en enlever
  • une chanson est composée d'une suite d'accord, jouer les notes de l'accord dans n'importe quel sens, cela sonne forcément bien

Sans oublier :

  • changer de rythme, faire des ruptures
  • notes plus ou moins rapides, répétées ou différentes ; durées, forces ; brusques, lentes...
  • quand on chante en improvisant les paroles : dire des paroles intelligentes, profondes, ayant du sens, ou débiles, sans lien, tous azimuts sans queue ni tête
  • imiter les bruits de la nature, l'eau qui coule en torrent, ou goûte à goute, un volcan, un oiseau... Une variété infinie de sons mélodieux à notre disposition
  • jouer sur plusieurs thèmes successivement (comme un refrain et des couplets, une intro, une fin, un break au milieu...) passer d'un thème à l'autre
  • jouer plus grave, plus aigu, utiliser toute l'étendue de l'instrument
  • utiliser le silence (de durée variable) comme une note ; jouer sans arrêt n'est ni un but ni agréable à entendre
  • produire une "tension", puis revenir à des notes plus relaxes

Note : l'instrument soliste doit être accordé juste, ou même légèrement plus aigu pour un son plus brillant se détachant mieux de l'accompagnement. S'il est accordé plus bas le soliste a l'impression de ne pas savoir jouer.

Interpréter Modifier

L'interprétation, improvisée ou non, c'est peut être 50% de mélodie et 50% de nuances subtiles comme la force de l'attaque, la durée du silence, insister sur une note, jouer légèrement en avance ou en retard sur les autres... Autrement dit, improviser c'est pas seulement choisir quelle note on va jouer.

pour favoriser l'inspiration Modifier

Voici des moyens pour favoriser l'inspiration :

  • utiliser un instrument qu'on ne sait pas utiliser mais avec lequel il est facile de sortir un son : piano, batterie, harmonica... ou bien chanter si on ne le fait pas habituellement (ou se contenter de "parler" comme en rap)
  • prendre des risques, sans hésiter, oser faire des choses surprenantes, avec confiance
  • chercher à jouer des sons bizarres (dissonances, 1/4 de ton entre deux notes normales, sortir plusieurs notes à la fois sur un instrument à vent, ou un son strident ou qui roule...)
  • jouer en public ! même si on se sent débutant, sans attendre d'avoir atteint un certain niveau ; cela affermit ses capacités d'improvisateur
  • s'enregistrer et réécouter (de façon bienveillante sans critique négative)
  • écouter des improvisateurs contemporains ou récents (Keith Jarrett, Michel Petrucciani...)

Pourquoi improviser Modifier

L'intérêt est multiple :

  • permet ensuite de composer des musiques
  • améliorer la confiance en soi
  • développer ses qualités artistiques et ses capacités d'innover, d'inventer, de sortir du cadre
  • enrichir sa perception de la musique
  • exprimer des émotions, se sentir bien, effet thérapeutique

voir aussi Modifier

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard